PrOtéger

Protection et utilisation durable de l’eau

« Sans eau, il n’y aurait rien : pas de nuages, qui s’abreuvent des océans et irriguent les terres; sans eau, pas de climat non plus; sans eau, pas de vie, telle que nous la connaissons, créée et adaptée à partir de cette ressource vitale. »
Jean Lemire¹

 

Avec 22 % du territoire québécois recouvert d’eau, on a facilement tendance à penser que, parce qu’elle est présente en grande quantité, l’eau n’est pas victime de nombreuses sources de pression qui mettent en péril sa quantité et sa qualité.

L’eau est pourtant au cœur du développement durable, c’est-à-dire un développement à la fois social, économique et respectueux de l’environnement. Un développement soutenable, qui permettra aux générations futures, à nos enfants, de bien vivre. 

En effet, l’eau est essentielle à la production d’énergie et d’aliments, à la santé des écosystèmes et à la survie de l’humanité. L’eau est également au cœur de l’adaptation aux changements climatiques².

L’eau est partout, autour de nous, à toute heure du jour et de la nuit: à la maison et dans la cour, au bureau, dans le train, dans l’avion ou dans votre VR, à l’hôtel et au camping. 

Elle tombe du ciel ou coule du robinet.

Elle sculpte nos paysages avec ses étangs, ses lacs, ses rivières, ses fleuves, ses mers et océans. 

Elle nous procure la joie de glisser sur les pentes lorsqu’elle se mue en flocons, de nager, de pêcher, et de faire le plein d’activités pour se maintenir en forme ou simplement pour « le fun » en été.

Elle nous émerveille et nous impressionne quand elle s’exprime sous forme de cascades assourdissantes et majestueuses. 

Elle nous repose et nous calme quand elle s’étire en grands lacs paisibles et silencieux. Elle étanche notre soif. Le son de ses vagues, qui se cassent, ou de ses gouttes qui tombent au sol lorsqu’il pleut, nous berce.

Elle nous accompagne tant qu’elle est devenue… banale!

Et pourtant, on la surnomme l’or bleu!

… L’or bleu? C’est bien pompeux! Mais non, au contraire! 

L’eau est source de vie, et indispensable à la survie. Elle fait partie de notre quotidien, elle nous constitue : le corps humain à lui seul est constitué de 65 % d’eau, ce qui correspond à environ 45 litres (kg) d’eau pour un adulte pesant 70 kg³! 

SAVIEZ-VOUS que nous, les Québécois(es), utilisons 530 litres d’eau potable par jour et par personne, dont 270 litres sont utilisés à des fins non alimentaires⁴. Comparativement, la consommation journalière se situe à 370 litres en Ontario. En France et au Royaume-Uni, par ailleurs, la consommation moyenne d’eau par personne par jour est plutôt de 130 à 160 litres⁵.

Il nous suffit de deux litres d’eau par jour pour nourrir notre corps. Cependant, il en faut beaucoup plus pour satisfaire nos besoins quotidiens, ne serait-ce que pour nous laver.

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il faut un minimum vital de 20 litres d’eau par jour et par personne pour répondre aux besoins fondamentaux d’hydratation et d’hygiène, 50 litres pour vivre décemment et 100 litres pour un réel confort⁶. 

L’eau est intrinsèquement reliée à toutes nos activités quotidiennes, sans même que nous nous en rendions compte. Au cours des siècles, villes et villages ont été construits au bord de l’eau, afin de permettre aux habitants de pratiquer l’agriculture pour s’alimenter, se déplacer… Les nombreux usages de l’eau en font une ressource essentielle⁷. 

L’eau de nos robinets est d’excellente qualité : buvons-la! Au Québec, il se consomme un milliard de bouteilles d’eau par année! Ultimement, de ce milliard de bouteilles, moins de 40 % sont recyclées⁸. 

SAVIEZ-VOUS que, selon Environnement et Changement climatique Canada, l’industrie canadienne de l’eau embouteillée utilise environ 1,3 litre d’eau pour fabriquer un seul litre d’eau embouteillée¹⁰?

En savoir +

Au Québec seulement, l’industrie de l’eau embouteillée utilise annuellement plus de 225 000 barils de pétrole, ce qui équivaut à l’émission de 97 000 tonnes métriques d’équivalents de CO2, ou 24 000 voitures moyennes roulant 20 000 kilomètres par année¹¹.

Ironiquement, 25% de l’eau embouteillée vendue au Canada provient du réseau de distribution municipal¹¹. L’eau embouteillée est jusqu’à 3000 fois plus coûteuse que l’eau du robinet, et ce, même si l’eau embouteillée provient parfois d’un aqueduc municipal¹²!

Or, nous avons le pouvoir d’agir! La qualité de l’eau des robinets est plus que comparable à celle que l’on retrouve dans ces bouteilles. De plus, il n’en coûte rien de la mettre dans un verre ou dans un contenant réutilisable que l’on réfrigère.

Lors de nos balades, transportons-la dans des bouteilles réutilisables. Utilisons des pichets lors d’activités et favorisons l’installation de fontaines dans les lieux publics au lieu de machines distributrices d’eau embouteillée. L’enjeu des bouteilles d’eau est majeur, tellement que de nombreuses villes canadiennes en empêchent la vente dans les lieux publics municipaux¹³.

Nous avons besoin d’eau douce pour vivre. Et celle-ci constitue seulement 2,8 % de toute l’eau de la Terre, la seule planète « bleue » de notre système solaire. Par ailleurs, elle n’est pas toujours accessible. Elle peut se retrouver à de grandes profondeurs, dans des glaciers ou des nuages : seul 0,028 % de toute l’eau est à la fois douce et accessible¹⁴

Ces images sont tirées des fiches pédagogiques de la trousse Fantastiko ! produite par le C.I.EAU (Centre d’interprétation de l’eau). Cette trousse pédagogique compte 25 fiches informatives et 12 activités techno-scientifiques.

Même au Québec, où l’eau douce est très présente grâce à nos nombreux lacs et rivières, une grande partie de l’eau est très éloignée des consommateurs et difficile d’accès. Particulièrement pour les Premiers Peuples. Et les activités humaines en dégradent la qualité, notamment près des grands centres urbains et de certains lieux d’exploitation des ressources naturelles¹⁵. 

Sur la quantité totale d’eau consommée au Québec, 52,7% est consommé pour usage résidentiel et 25,2% pour usages industriels, commerciaux et institutionnels¹⁶. Alors nous, aquacitoyen(ne)s, oui, on a le pouvoir d’aider l’eau, pour l’intérêt de tous!

Pour en savoir plus, naviguez sur notre site Internet!

  1. L’eau est au cœur de notre histoire à tous
  2. L’eau répond à nos besoins et soutient nos modes de vie actuels
  3. L’eau est indispensable à notre bien-être
  4. L’eau nous aide à réduire les impacts des changements climatiques
  5. L’eau est source de développement économique
  6. L’eau n’est pas gratuite
  7. Une eau de mauvaise qualité peut aussi coûter cher à notre santé
  8. Devenir aquacitoyen(NE)!

 

Le Mois de l’eau 2020 a pour thème la protection et l’utilisation durable de l’eau. En plus des économies significatives d’eau que vous pouvez faire à la maison (visitez Mon empreinte bleue), vous pouvez aussi avoir un impact sur la qualité de l’eau. On vous dit pourquoi et comment ICI!

  1. Stratégie québécoise de l’eau
  2. ONU
  3. CNRS
  4. Stratégie d’économie d’eau potable du Québec, 2017
  5. Stratégie québécoise de l’eau

Participer !

cliquer ici